L'hypnose chez l'enfant et l'adolescent

Nombreuses sont les études qui portent sur les capacités des enfants à faire de l’hypnose

Cela s’explique par une imagination et une créativité débordante.

Pourtant, si les enfants possèdent des capacités importantes pour faire de l’hypnose il est nécessaire de remarquer qu’ils n’ont pas le même rapport avec l’état hypnotique: les enfants bougent, ouvrent les yeux, parlent, gesticulent, soupirent.

Dans ce contexte le thérapeute que vous choisirez pour votre enfant devra être réellement formé à l’hypnose spécifique pour les enfants.

Toutes les personnes peuvent entrer en état d’hypnose, mais certaines plus facilement que d’autres.

C’est notamment le cas des enfants, car l’enfant vit dans un monde imaginaire, dans le merveilleux, 

Il est donc particulièrement réceptif à l’hypnose

Les techniques hypnotiques changent avec l’âge des enfants et tiennent compte des acquis et de la maturité de l’enfant.

Ainsi, les techniques évoluent en complexité à mesure que l’enfant s’approche de l’adolescence et les approches thérapeutiques proposées aux adolescents sont très semblables à celles proposées aux adultes. 

Avant 9 ans, ou si l’enfant n’est pas prêt à s’allonger le temps d’une séance, nous allons pratiquer l’hypnose conversationnelle avec l’enfant. Le but est donc de mettre l’enfant en hypnose à travers le jeu, de lui faire passer un message et de débloquer le problème enfoui.

Au lieu de lui raconter une histoire, on va la vivre et la mimer, en captant ainsi l’intérêt de l’enfant et ainsi pouvoir lui raconter une histoire tout en jouant avec lui.

Si votre enfant rencontre ce genre de problème :

  • Difficultés scolaires, troubles de l’apprentissage et difficulté à se concentrer

  • Troubles du comportement (hyperactivité, retrait, agressivité, colère, hypersensibilité …)

  • TDAH/Dyslexie/Dysphasie/Dysgraphie etc

  • Difficultés relationnelles, manque de confiance et d’affirmation de soi

  • Timidité

  • Phobie scolaire

  • Colères

  • Refus de grandir

  • Diabète

  • Anxiété (généralisée, sociale, de séparation)

  • Angoisses et stress

  • Phobies, peur(de la mort de l’abandon, des animaux etc)

  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)  et TIC

  • Troubles du sommeil(difficultés d’endormissements, terreurs nocturnes, cauchemars, insomnies)

  • Troubles du langage, Bégaiement

  • Mutisme sélectif (l'enfant ne parle à personne en dehors de ses proches)

  • Troubles des conduites alimentaires (TCA) - Boulimie

  • Anorexie mentale

  • Manque de confiance

  • Conduites addictives et dépendances

  • Dépression

  • Douleurs chroniques ou récurrentes (l'enfant se plaint de maux de ventre, migraines,) sans traitement médical satisfaisant

  • Manifestations somatiques sans origine physiologique

  • Enurésie (pipî au lit)

  • Encoprésie (l'enfant ne va pas à la selle ou fait ses besoins sur lui à un âge avancé)

  • Onychophagie (l'enfant se ronge les ongles et/ou mange ses peaux des doigts), suce son pouce à un âge avancé

  • Abandon de la tétine

  • Thrichotillomanie (l'enfant s'arrache de manière répétitive des cheveux, des sourcils ou des poils)

  • Scarification (l'enfant se coupe, se blesse pour apaiser son angoisse)

  • Conduites ordaliques (l'enfant se met en danger volontairement)

  • Problèmes dermatologiques (eczéma, acné,psoriasis)

  • Asthme et allergies

  • Accompagnement dans les effets secondaires de la chimiothérapie

Si vous souhaitez aider vos enfants, avant 6 ans l'idéal est de faire d'abord une séance aux parents (vous-même) car nos enfants sont nos éponges.

"Les enfants sont les personnes les moins bien comprises de la terre et c’est parce que la terre est gouvernée par des adultes qui eux-mêmes ont oubliés qu’ils ont été des enfants".

                                 

                                                          Julien GREEN